AA CGR-GEMS, Menu Culturelle

Catégorie voyageMusée National d’Histoire Naturelle

Jeudi 18 avril

Rendez- vous est pris à 10h par une belle journée de printemps sous un ciel bleu éclatant, mettant en lumière les fleurs du jardin des Plantes et les glycines du jardin de la grande Mosquée de Paris

Notre groupe se retrouve au complet avec 15 personnes pour prendre contact avec notre guide ; passionné par son sujet.

Qu’est- ce qu’un minéral ?

Un minéral est un solide naturel, le plus souvent inorganique, qui résulte de processus géologiques

La classification prend en compte la composition chimique et les propriétés cristallographiques des minéraux.

On obtient 10 classes, elles- mêmes subdivisées en groupes et familles

Tout d’abord nous sommes d’emblée face à des cristaux géants,

Ilia Deleff, né en Bulgarie, part visiter l’Amérique du Sud dès la fin de ses études. Dans les années 1950, c’est au Brésil, en Amazonie, qu’il découvre ses premiers diamants. Il continue alors de prospecter dans le pays, s’intéressant plus généralement à la minéralogie. Tout au long de sa carrière, il est marqué par les nombreux minéraux géants qu’il voit fragmentés par les miniers, pour fournir aux industriels les cristaux qu’ils recherchent. Il commence alors à collectionner d’immenses et magnifiques spécimens. En 1982, quatre-vingts des plus belles pièces conservées par Ilia Deleff sont achetées par le Muséum. Elles sont d’abord présentées au public dans une exposition temporaire. Le succès phénoménal qu’elle rencontre permet de rembourser le prêt accordé par l’État pour leur acquisition et d’aménager les salles du Trésor et des Cristaux Géants dans la Galerie de Minéralogie et de Géologie.

Pyrite                                               Béryl

Quelques exemples de la diversité de la collection de la Galerie de la Minéralogie, nous sommes émerveillés par la couleur des minéraux.

Les minéraux idiochromatiques qui ont une couleur constante sont utilisés comme pigments. L’exemple de lazurite (utilisée pour le lapis-Lazuli) après broyage donne une belle couleur bleue, par contre la lazulite une fois broyée donne une poudre blanche (ce n’est donc pas une minéral idiochromatique, une vraie tromperie pour l’acheteur)

Les minéraux colorés sont broyés pour donner des pigments (malachite pour un vert éclatant, le cinabre pour le rouge vermillon, l’orpiment pour un jaune d’or …)

Il existe également des minéraux fluorescents, et des minéraux iridescents (iris =arc en ciel) Belle interaction avec l’utilisation d’ultraviolets pour démontrer cet aspect physique de la roche.

Dureté selon l’échelle de Mohs 1-10

Friedrich Mohs sélectionna dix minéraux standards et les disposa de telle manière que chaque minéral sur l’échelle puisse rayer uniquement les précédents, allant du talc (faible dureté) au diamant (très grande dureté). Mais l'apatite ne pourra rayer les minéraux plus durs qu'elle, comme le verre, l'acier, le quartz, la topaze, le corindon ou le diamant.

Les pierres précieuses :

Ce sont des minéraux très rares, la lumière qui interagit offre des couleurs intenses .La brillance est obtenue en taillant et polissant les pierres avec précision.

Diamant                         Rubis           Saphir             Emeraude

Notre guide nous explique la fabuleuse histoire du diamant bleu du Roi Soleil

Le Hope, du nom de la famille qui en fut propriétaire à partir de 1824, est un diamant retaillé à partir du Bleu de France, un diamant bleu de la Couronne de 45,52 carats volé en 1792. Il provient des Indes (extrait de Wikipédia)

Historique du musée :

L'histoire du Muséum est intimement liée à celle de ces collections. Sous Louis XIII, à l'époque de la création du Jardin royal des plantes médicinales, le droguier du roi accueille des minéraux auxquels on prête des vertus pharmaceutiques. Au XVIIIe siècle, ces derniers, devenus des objets de collecte et de recherche, sont exposés dans le Cabinet d’histoire naturelle ouvert par Buffon et Daubenton en 1745. La Galerie, premier bâtiment conçu pour devenir musée, est construite à partir de 1833. Beaucoup plus tard, en 1987, sont inaugurées la salle des Cristaux géants — pour accueillir cette nouvelle collection d’envergure — et la salle du Trésor. Et, aujourd'hui encore, les minéraux de la Galerie éclairent les chercheurs sur la formation de la Terre ou même, grâce aux météorites, sur celle du système solaire. Fascinantes poussières d'étoiles… (extrait de MNHN).

Météorites primitives, témoins de l’origine du système solaire, morceaux d’astéroïdes

Le rapport, que Biot lira à l’Académie le 18 juillet, douze jours après son retour, se présente comme une véritable investigation policière d’une grande rigueur scientifique. Encore en 1790, lors de la chute météoritique de Barbotan (Gers), notables et savants locaux se moquaient des dires des paysans, accordant peu de crédit à leurs témoignages. Certains savants reliaient certaines chutes, comme celle de Sienne en 1798, à des éruptions volcaniques, comme celle du Vésuve qui avait eu lieu quelques jours avant. Le rapport de Biot est le premier écrit qui atteste, de la part d’un savant, de la réalité extra-terrestre (c’est à dire d’origine non terrestre) des chutes de météores.

Deux fragments de météorite ont été retrouvés sur le toit de deux pavillons différents, à Draveil, dans l'Essone (91). Il s'agit d'un événement extrêmement rare.

Grande Mosquée de Paris

Après cette présentation riche en détails sur la galerie des minéraux, nous partons rapidement vers la Mosquée avant sa fermeture à midi.

L’Institut Musulman de la Grande Mosquée de Paris fut construite par 450 artisans et artistes d’Afrique du Nord. Son architecte est de style hispano-mauresque, proche de ce que l’on peut voir en Andalousie

Le grand patio est richement décoré avec des éléments mosaïques. Les pièces taillées à la main se juxtaposent pour former des rosaces multicolores et des figurations géométriques linéaires ; Il y a environ 700 pièces taillées et ajustées par M².

Le minaret a une hauteur d’une trentaine de mètres, il est typique de l’art du Maghreb par sa décoration et par son sommet crénelé.

Nous terminons cette visite avec une photo de groupe, certains d’entre nous irons déjeuner au restaurant de la Mosquée.

Claude CORIC