AA CGR-GEMS, Menu Culturelle

Catégorie voyageLes coulisses du Stade de France –

Les coulisses du Stade de France : jeudi 6 septembre 2018

Cette journée de visite est particulièrement intéressante car sous nos yeux le Stade de France s’habille de bleus dans les travées, les rampes d’accès, dans le salon présidentiel.

Les 2 étoiles sont omni présentes. En effet le match de dimanche 9 septembre attend le flux des spectateurs pour revivre l’esprit du mondial avec le match France / Pays-Bas.

Nous commençons la visite par un historique avec la polyvalence de ce lieu (football, rugby, concerts, athlétisme, opéra (Aïda), moto-cross, plage en été, neige pour la promotion des sports d’hiver, démonstration planches à voile, …)

2 juillet 1992 FIFA choisit la France pour organiser la coupe du monde de football, le chantier commence le 2 mai 1995. Le concours d’architecture est lancé pour la construction d’un nouveau stade pouvant accueillir 80 000 spectateurs.

L’originalité du Stade de France permet de rétracter les tribunes basses pour dégager une piste d’athlétisme (75 000 personnes peuvent alors assister aux épreuves sportives)

Le stade est inauguré le 28 janvier 1998 par Jacques Chirac.

Construction record pour un tel ensemble architectural.

     

Saint Denis est à proximité de Paris, ce site industriel de 33 ha est parfait pour le projet (bien desservi par le RER métro et autoroutes) Une superficie de 17 ha sera utilisée pour un Stade de France grandiose (320 m de longueur, 280 m de largeur, 46 m de hauteur)

Pour respecter monuments historiques, il faut tenir compte de la Basilique Saint Denis toute proche, d’où contrainte en termes de hauteur de construction (les structures sont enterrées ; la pelouse est à 11 m au- dessous du parvis)

Le Stade donne une impression de légèreté malgré son toit suspendu (13 000 t) par 18 aiguilles de 60 m de hauteur et des haubans donnant à l’ensemble une ouverture sur le milieu urbain environnant.

     

Notre guide nous fait découvrir les écrans pour la transmission des images (dimension impressionnante avec 200 m², rien à voir avec nos écrans TV, même de dernière génération !!) Notre attention est attirée par la description des différentes structures : restaurant club, tribune presse, loges, Elyséum, la vue plongeante nous fait apprécier toute l’attention portée à la pelouse, ventilateurs en cas de chaleur, chauffage incorporé pour une protection contre le gel.

La visite se poursuit dans les coulisses par un passage au poste de police avec son bureau pour le juge des libertés, et des cellules pour les spectateurs perturbateurs de l’ordre public. La circulation en sous- sol se réalise par des voies pénétrantes facilitant aisément l’installation des podiums et scènes de spectacles. L’originalité est l’utilisation de codes couleurs pour l’orientation dans le dédale des couloirs et routes de desserte …

La visite des vestiaires (domicile et visiteur) est riche en souvenirs avec les images, vidéos de 1998 et les maillots des joueurs. La mascotte avec ses grands yeux nous donne l’occasion d’échanger des anecdotes de ces années passées. Des salles d’échauffement permettent aux joueurs de se préparer.

emsp;emsp;

emsp;

Nous pénétrons par l’entrée des joueurs une immense clameur nous accueille ; instant magique qui nous met dans l’ambiance des grands matchs.

Nous remercions notre guide pour cette présentation originale des coulisses du Stade de France, Avant de nous quitter, la boutique nous offre un large choix d’articles sportifs à acheter, le musée retrace l’épopée de ce stade avec des maquettes et des coupures de presse.

Rendez- vous en 2024 pour les cérémonies d’ouverture et de clôture des jeux Olympiques.

Claude CORIC