AA CGR-GEMS, Menu Culturelle

Catégorie voyageLe Panthéon

Panthéon – mardi 18 avril 2017

De la basilique chrétienne au temple de la nation

« En choisissant un créneau horaire dès l’ouverture du monument avec notre guide nous montons dans les parties hautes du Panthéon, le panorama était grandiose avec une luminosité parfaite pour découvrir Paris.

Après sa conversion au christianisme, le roi Clovis fonde une première basilique destinée à abriter sa sépulture et celle de son épouse Clotilde.

Au niveau principal, dans la nef nous sommes éblouis par le vaste volume et les rangées des colonnes de style corinthien.

La guide nous fait l’historique de ce lieu dont la destinée a évolué durant les derniers siècles. La pieuse Geneviève qui avait protégé Paris des barbares y est inhumée en 512.

En 1744 suite à une grave maladie dont il attribue la guérison à l’invocation de la sainte, Louis XV fait voeu de consacrer à Geneviève un édifice prestigieux. Le projet est confié à l’architecte Soufflot, l’édifice sera achevé par Rondelet en 1790.

1789 ; la Révolution Française va changer radicalement ce lieu saint et le monument devient en 1791 Panthéon National. Les murs sont rendus aveugles en 1792-1793 pour réduire la lumière entrant dans la nef.

De magnifiques peintures sur des toiles marouflées retracent : le baptême de Clovis, la vie de Sainte Geneviève, le couronnement de Charlemagne, la bataille de Tolbiac, Jeanne d’Arc et Saint Louis, Vercingétorix, la vie de Saint Denis …

Ce mélange du sacré et du patriotisme est présent avec les sculptures comme la Convention nationale (Marianne est entourée de députés et de soldats de l’an II).

En 1995 au Panthéon a lieu la reconstitution de l'expérience du 26 mars 1851 : le Prince Bonaparte, futur Napoléon III, avait alors demandé à Léon Foucault de faire pour la première fois en public la démonstration que la terre tournait. Le génie de Foucault sera de réaliser l'expérimentation, non pas en regardant les étoiles mais sur notre Terre. Pourquoi au Panthéon ? Parce que la coupole de l'ancienne Eglise Sainte Geneviève, le chef-d’oeuvre de Soufflot devenu Temple des grands Hommes à la Révolution, culmine à 67 m.

Le pendule de Foucault nous fait la démonstration que la terre tourne, La sphère actuelle date de 1995.

En descendant dans la crypte, nous nous arrêtons devant l’urne dans laquelle le coeur de Léon Gambetta a été transféré le 11 novembre 1920.

Le vestibule est impressionnant, nous avons face à face les tombeaux de Voltaire et de Rousseau, dans les différentes galeries de grands dignitaires de l’Empire sont inhumés, des philosophes, des écrivains, hommes politiques, chef de la résistance, des scientifiques ; Victor Hugo, Emile Zola, Jean Moulin, André Malraux, Pierre et Marie Curie, Jean Jaurès, Louis Braille, Jean Moulin, Jean Monnet, Alexandre Dumas ….

Dans une salle des séquences vidéo retracent avec force l’arrivée des convois funéraires de Victor Hugo, Pierre et Marie Curie, Jean Jaurès ; la foule présente devant le monument restitue la grandeur et l’émotion du peuple parisien devant le Panthéon.

Nous poursuivons la visite par l’église de Saint Etienne du Mont pour admirer la chapelle Sainte Geneviève avec la grande châsse contenant les pierres subsistantes du sarcophage d’origine.

Nous avons le plaisir de voir le Jubé du XVIème siècle, le seul subsistant à Paris.

Photos Jean Ragot & Claude

Auteur Claude CORIC