AA CGR-GEMS, Menu Culturelle

Catégorie voyageLa rubrique de Michel

UNE NOUVELLE TECHNOLOGIE POUR LES TELEVISEURS D’AUJOURD’HUI

Je sais bien que les retraités n'ont pas le temps de regarder la télévision tant ils sont occupés par d'autres activités, mais j'ai pensé qu'un article sur les nouvelles technologies pourrait intéresser les cinéphiles, les amateurs de belles images et les curieux..

• 4K ou Ultra HD

Ce sont les appellations qui seront utilisées pour définir dorénavant les nouveaux matériels, la réalité technologique de demain est en marche.

La haute définition que nous connaissons sous le nom de Full HD sera supplantée par une définition quatre fois supérieure. Cette image d'un demain proche implique la mutation de l'ensemble de la chaîne.

Cette technologie a déjà commencé pour les téléviseurs, bientôt les lecteurs de disques Ultra HD Blu-ray, les films en UHD Blu-ray, les Amplis audio-vidéo et les vidéoprojecteurs vont suivre. La dénomination officielle retenue est l’Ultra Haute Définition (UHD), le sigle 4K étant réservé au monde du cinéma professionnel

La définition d'un écran est décrite par le nombre de pixels présents dans la hauteur de l'image, l'œil étant plus sensible à cette dimension. Les téléviseurs à tube cathodique (pour la plupart) et les DVD, adoptaient la définition standard (dite SD) en 576 pixels.

L'arrivée de la haute définition (dite HD) en 2005 s'est faite au début via ce qu'on appelait les normes HD Ready en 720p (p pour progressif) et Full HD en 1080p (devenues HDTV et HDTV 1080p depuis 2008).

C'est là où nous sommes aujourd'hui. Maintenant, cette définition s'apprête à être multipliée par 4 : on double la largeur et la hauteur.

Ce qui fait 1920 (x 2) x 1080 (x 2) = 3840 x 2160 = 8 294 400 pixels. Cette définition s'appelle Ultra HD. Le 4K étant un format à part utilisé par les professionnels au cinéma . Il est généralement de 4096 x 2160 mais peut varier selon les ratios voulus (1,85:1 ou Cinémascope).

• A quoi sert donc l'Ultra HD ?

L’amélioration de la qualité d'image va permettre aux constructeurs de proposer de grandes diagonales. Ce progrès va réduire le besoin de recul du spectateur et accroître la sensation d'immersion, "comme au cinéma".

La très haute définition n’a aucun intérêt sur de petits écrans. D’ailleurs la tendance du format moyen se situera certainement entre 127 et 165 cm Par contre La 3D est exclue des spécifications UHD.

Quoi qu'il en soit, répandre l'Ultra HD dans les foyers entre dans une certaine logique, puisqu'aujourd'hui la plupart des productions modernes sont tournées en 4K.

Mais pour l’UHD, le nombre de pixels et la taille d’écran ne sont pas les seuls atouts pour obtenir une belle image.

De nouvelles technologies d’écrans apparaissent, le rétroéclairage LED par zones et les écrans OLED qui permettent d’obtenir une grande dynamique Noir/blanc, une couverture des couleurs avec les milliers de nuances et un spectre visible proche des capacités de l’œil et des couleurs éclatantes grâce à la technologie HDR (High Dynamic range) qui équipera les téléviseurs.

Les meilleurs téléviseurs HDR du marché seront labellisés « Ultra HD Prémium »

• Câble HDMI (High Définition Multimédia Interface) pour l’Ultra HD

Quid de la connectique nécessaire pour véhiculer des flux en 3840 x 2160 pixels ? Le HDMI 1.4 suffit pour l'heure, si on se limite à 30 images par seconde. N'importe quel câble certifié HighSpeed fera normalement l'affaire.

Mais pour prendre en charge le rafraîchissement à 60 Hz en 2160p il faut une interface correspondante donc un câble HDMI 2.0.

• Que regarder aujourd’hui avec un système Ultra HD ?

Pour l'instant, rien de nouveau : du 1080p mis à l'échelle 2160p. Comme si on lisait de la SD sur un téléviseur Full HD, mais en bien mieux. Ce n'est pas que le contenu soit inexistant, puisque comme nous l'avons dit plus haut, la plupart des productions modernes sont tournées en 4K.

Le maillon faible dans l'évolution de la chaîne, c'est le support. Parce que le Blu-ray tel que nous le connaissons aujourd'hui n'est pas apte à encaisser une définition quatre fois supérieure, sans sacrifier la durée, les bonus, l'audio et/ou les options de langues. Il va donc falloir adapter le support.

• UPSCALING (mise à l’échelle supérieure)

L' upscaling sera, dans un premier temps, la proposition que les constructeurs pourront offrir aux consommateurs.

• ULTRA HD Blu-ray Disc

Côté codec, le successeur du H.264 sera le H.265 ou HEVC (High Efficiency Video Coding). La force de l'HEVC: arriver à compresser deux fois plus que le MPEG4 / H.264 à qualité d'image égale. Ce petit miracle ne s'obtient toutefois pas sans une puissance de calcul importante, qu'il faudra intégrer d'une façon ou d'une autre dans les futurs lecteurs.

Les premiers disques UHD-BD apparaissent sur le marché en ce moment.

En attendant, le principal support matériel apte à contenir de l'Ultra HD reste le disque dur.

Les opérateurs Netflix et Orange sont prêt à diffuser de la 4K grâce aux réseaux Très Haut Débit (fibre optique).

En ce qui concerne la plateforme TNT, les flux Ultra HD seront supportés au mieux en 2018

• A quelle distance regarder la télévision?

• En résumé, la Full HD est-elle déjà dépassée?

L'Ultra HD constituera à n'en pas douter un évènement bien plus marquant que la 3D. Les fournisseurs de contenus commencent à sortir les disques UHD, les constructeurs de matériels mettent les bouchées doubles pour que les équipements se démocratisent.

L'Ultra HD préfigure bien de ce que seront les téléviseurs de demain, mais en attendant, nos écrans Full HD ont encore de beaux jours devant eux, notamment pour toutes les diagonales en dessous de 55 pouces.

• Et l’avenir?

Des constructeurs se penchent actuellement sur l'Ultra HD 8K, la technologie qui remplacera la 4K avec du 7680 x 4320 pixels. La télévision japonaise NHK commence à tester ce format-là.

Michel