AA CGR-GEMS, Menu Régions

Catégorie voyageSortie Région OUEST

Le 18 Octobre 2017 à Saint-Cyr Coëtquidan en Bretagne

En cette journée du 18 octobre nous avions rendez-vous à l'office du tourisme de la ville de Guer . Nous sommes 18 adhérents attendus des 9h45 pour un petit café d'accueil, le guide qui va nous accompagner pour la visite est déjà là

Après une présentation de la visite et des contraintes liées à l'enceinte militaire nous reprenons nos voitures en convoi avec un arrêt au poste de garde afin d'y déposer les cartes d'identité des chauffeurs de voitures

Il ne fait pas très beau et la pluie est menaçante, avant d'atteindre le musée, notre guide fait plusieurs arrêts pour nous montrer divers endroits, leur fonction, l'histoire de ce camp. Il évoquera régulièrement le général De Gaulle qui a pris des décisions importantes pour l'évolution et la modernisation de ce camp

Cours Rivoli, cour d'honneur interdite à la circulation des véhicules et des piétons

Elle est réservée aux grandes cérémonies officielles. À droite les bâtiments administratifs, à gauche le musée du souvenir, au centre les bâtiments de commandement.

Au centre veille d'un statut du cavalier Marceau, général républicain mort en 1796 pendant les guerres révolutionnaires. Il avait 27 ans.

Le camp de Coëtquidan

Le camp militaire de Coetquidan existe depuis 1873.

Il abrite aujourd'hui plusieurs entités (base de défense de Vannes-Coêtquidan, centre médical des armées, centre de production alimentaire, centre de formation initiale des militaires du rang...)

Sa fonction principale depuis 1945 et la formations des officiers de l'armée de terre qui s'effectue au sein des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan .Bénéficiant d'un environnement unique en France,, elles peuvent être qualifiées de campus militaires permettant aux élèves officiers de se former dans les meilleures conditions

Cette grande école de commandement est le creuset initial unique où passent tous les officiers de l'armée de terre. La durée de leur scolarité est très variable de quelques mois à trois ans pour les élèves de l'école spéciale militaire mais tous sont formés à décider en situation difficile. Ils apprennent à discerner dans la complexité, décidé dans l'incertitude et agir dans l'adversité.

Quelques chiffres

Une communauté de 5000 personnes

Actions de formation :

- 3000 élèves officiers et stagiaires formés par an.

Encadrement :

- 610 militaires

- 220 civils

Formation académique :

- 70 professeurs résidents et 110 vacataires

Un camp bâti de 200 ha avec 365 bâtiments, 700 chambres d'élèves avec connexion Internet, un centre médical, 4 gymnases ou salles de sports spécifiques, de stades, une section équestre avec 70 chevaux, une piscine de 50 mètres, un parcours d'audace, deux parcours du combattant.

Un espace d'entraînement de 5500 ha,( espaces de manœuvre, villages de combat, champs et complexes de tir, polygone pour la mise en œuvre d'explosif, zone de saut en parachute, aérodrome et aires de poser d'hélicoptères.)

- 90 km de routes et 60 km de pistes

- 70 km de réseau électrique et 22 postes de transformateurs,

- trois des usines de production d'eau,

- 47 km de réseau d'eau potable, 21 km de réseaux d'eau pluviale, 20 km de réseau d'eaux usées.

- Une chaufferie centrale de 20 MW.

- 80 sous-stations et 10 km de réseaux de chauffage.

- 450 000 repas servis par an.

Le musée du souvenir.

Nous sommes accueillies par la statue de la France, imposante, son histoire et sa destinée particulière. Depuis son projet initial qui était plus grandiose encore et qui aurait dû être implanté dans l'estuaire de la Gironde en vis-à-vis de la Statue de la Liberté de New York regardant vers l'ouest l'arrivée de nos amis américains

Ce projet n'a pas abouti, et la statue fut installée à Alger terre de colonisation, à l'indépendance elle fut dynamitée, le gouvernement français demanda au gouvernement algérien de nous restituer les morceaux et ainsi après réparation et adaptation en hauteur elle fut installée dans le hall du musée

À nouveau notre guide nous présente les deux grandes écoles, les conditions d'accès, le niveau d'études très élevé, mais aussi le niveau sportif nécessaire pour suivre cette formation

Nous poursuivons notre visite du musée à l'étage est collectionné les objets , des uniformes, parfois appartenant de ses illustres militaires, tout est bien ordonné, sous vitrine pour les pièces les plus précieuses.

Dans le coffre de la jeep tenue du maréchal de Lattre de Tassigny

Maréchal de Lattre de Tassigny

Général Leclerc

Ces quelques photos nous rappellent les grands hommes de la dernière guerre mondiale. Beaucoup d'autres événements sont retracés dans les présentations mais déjà il faut penser quitter ce lieu du souvenir et nous diriger vers le restaurant en forêt de Brocéliande.

Nous sommes attendus, une table de 18 couverts a été dressée dans une salle à l'étage, chacun s'installe et rapidement un apéritif nous est servi.

Chaque convive retrouve son menu personnalisé, et bientôt la valse des entrées arrive. La fameuse terrine réputation de ce restaurant ne manque pas à l'appel, la serveuse nous précise que nous devrions finir la terrine, quelques remarques une deuxième terrine entamée arrive sur la table. En fait tous les convives partagèrent ses terrines, l'ambiance est bien partie, il suffit d'être bien nourri.

Tout se passe bien, les plats sont bons, la boisson est à volonté avec de bons vins,

nous choisissons notre dessert, puis un café et voilà il est déjà presque 16h00 le temps de nous quitter et d'espérer à nouveau un beau rendez-vous en 2018.